Discographie

10-2015 l Imri Talgam Talgam Imri

En savoir

03-2014 l Vienne et après… Guzman Christopher

Cet enregistrement est le résultat d’une recherche parallèle de Christopher Guzman et Andrew Zhou, lauréats du 10e Concours d’Orléans, sur l’évolution de la création musicale en Allemagne et en Autriche depuis Schoenberg. Remous, bouleversements politiques, ces orages passés ont peut-être favorisé une certaine liberté de choix pour les compositeurs, l’exemple en est Stockhausen, adepte à ses débuts de Schoenberg et délivré totalement de tout dogme au long de sa carrière. Il s’exprime ainsi : “la grande réussite de Schoenberg (…) avait été de revendiquer la liberté pour les compositeurs : liberté par rapport aux goûts dominants de la société et de ses médias ; liberté pour la musique d’évoluer sans interférences d’aucune sorte…”
C’est à travers leur choix que nous découvrons le portrait des deux jeunes musiciens, à la recherche de passerelles vers une Allemagne et une Autriche du XXIe siècle, plus que jamais sensibles aux grands courants métaphysiques et philosophiques de notre temps.
Christopher Guzman souhaite remercier L’institut des arts et humanités de l’université de Penn State pour l’avoir soutenu dans sa recherche auprès de Peter Ablinger et Jörg Widmann, dont les commentaires et les suggestions d’interprétation ont constitué une aide exceptionnellement précieuse.

En savoir

03-2014 l Vienne et après… Zhou Andrew

Cet enregistrement est le résultat d’une recherche parallèle de Christopher Guzman et Andrew Zhou, lauréats du 10e Concours d’Orléans, sur l’évolution de la création musicale en Allemagne et en Autriche depuis Schoenberg. Remous, bouleversements politiques, ces orages passés ont peut-être favorisé une certaine liberté de choix pour les compositeurs, l’exemple en est Stockhausen, adepte à ses débuts de Schoenberg et délivré totalement de tout dogme au long de sa carrière. Il s’exprime ainsi : “la grande réussite de Schoenberg (…) avait été de revendiquer la liberté pour les compositeurs : liberté par rapport aux goûts dominants de la société et de ses médias ; liberté pour la musique d’évoluer sans interférences d’aucune sorte…”
C’est à travers leur choix que nous découvrons le portrait des deux jeunes musiciens, à la recherche de passerelles vers une Allemagne et une Autriche du XXIe siècle, plus que jamais sensibles aux grands courants métaphysiques et philosophiques de notre temps.
Andrew Zhou a eu le privilège de réaliser en juin 2013 au Théâtre d’Orléans le premier enregistrement des oeuvres de Matthias Pintscher et d’Olga Neuwirth.

En savoir

09-2011 l Enesco, Sharlat Falzone Christopher

Christopher Falzone, pianiste américain, né en 1985, 1er Prix du 10e Concours International de Piano d’Orléans, a choisi les 2 Sonates et la Suite n°2 de Georges Enesco, rares et pourtant extraordinaires, qu’il interprète avec une finesse et une musicalité hors du commun.
Il complète ce programme avec une création, la surprenante et volubile Sonate de son ami Yevgeniy Sharlat, compositeur né en 1977, et installé aux Etats‐Unis – pièce dont dont il est le dédicataire.
A l’occasion de la sortie du disque (Sisyphe ‐ Abeille Musique), Christopher Falzone s’est produit en récital à Paris le lundi 14 novembre 2011  au Théâtre de l’Athénée ‐ il y a interprété des œuvres du CD.

En savoir

11-2009 l Le temps recréé Cioccolani Florence

Le programme proposé par cet enregistrement Boulez, Carter, Boucourechliev, Mantovani Matalon est ambitieux, voyage dans le temps abordé par l’interprète avec toute la modestie demandée par Jean-Sébastien Bach pour l’exécution de ses Inventions.
Grâce à cet admirable et volontaire effacement, le temps nous est restitué avec l’inventivité des Notations de Pierre Boulez, claires et définitives, des pièces d’Eliott Carter foisonnantes d’idées, des œuvres plus proches de nous et représentatives de l’imaginaire actuel (Mantovani, Matalon), et enfin des six études d’après Piranèse qui joignent si justement l’esprit tourmenté du créateur des « carceri d’invenzione », aux vertiges fulgurants du compositeur Boucourechliev.
Grand lecteur de Marcel Proust, dans son livre « Le langage musical » Boucourechliev évoque du reste l’emprise exagérée de l’interprète vedette « c’est bien cet être que nous voyons à son piano (…) c’est lui qui parle au nom du compositeur, eternel absent, c’est lui qui rend vie à ces cahiers recouverts de signes muets, imparfaits. Vinteuil est un fantôme, un esprit immatériel au moment où sa musique résonne sous l’archet d’un Morel fétichiste, à la mèche rebelle. »
C’est pourtant le même Boucourechliev qui avec son esprit généreux et abondant ouvre les parties de son imaginaire à son interprète. Florence Cioccolani n’en abuse pas, elle maitrise tout au long du voyage le jeu intellectuel et les grilles proposées, grâce à la Forme respectée et aux formes domptées, elle rend la vie à ces musiques et recrée le temps passé.
Françoise Thinat

En savoir

11-2007 l Piano and Electronic Sounds Latchoumia Wilhem

Jonathan Harvey, John Cage, Pierre Jodlowski, Luc Ferrari, Luigi Nono : cette liste nous invite à un voyage à travers des écritures très contrastées au regard du parcours de ces compositeurs. Mais l’originalité de ce disque est d’être construit comme un concert dont le programme crée un pont à travers des styles en apparence hétérogènes et noue un fil sonore autour des racines profondes de ces créateurs. De plus, comme en dehors des courtes pièces de John Cage, toutes les œuvres sont écrites pour piano et sons fixés, la couleur obtenue par le mixage nous permet de faire plus facilement cette traversée en compagnie de Wilhem Latchoumia qui investit avec une énergie poétique et une sensibilité maîtrisée ces partitions exigeantes. Il démontre ainsi que toutes ces compositions occupent une place importante aujourd’hui et les trouver rassemblées dans cet album est un précieux témoignage de la vitalité de la création contemporaine.
David Jisse

En savoir

05-2005 l Intégrale des Œuvres pour Piano Tristano Francesco

Francesco Tristano Schlimé est lauréat de l’édition 2004 du Concours international de piano du XX e siècle d’Orléans. (Grand prix Blanche Selva, Prix Samson François, Prix Ivan Spassov et Prix Maurice Ohana).
La profondeur, l’ouverture et la maturité de sa culture musicale permettent à Francesco T. Schlimé de conjuguer avec une aisance rarissime son amour de la musique classique et contemporaine, du jazz, de l’improvisation, de la direction, voire de la composition. 

En savoir

11-2003 l Elliott Carter – Piano works Choi Winston

En savoir

01-2002 l Lukas Foss – Intégrale de l’oeuvre pour piano Mizumura Saori

En savoir

12-1999 l Etudes de virtuosité Fujiwara Ami

En savoir

12-1999 l Gyorgy Ligeti, Etudes Can Toros

En savoir

09-1998 l Busoni, oeuvres pour piano Grasso Fabio

En savoir

12-1995 l Scriabine Urakabe Shinji

En savoir