Andrew Zhou

Toujours à la recherche de projets à la fois audacieux et réfléchis, ambitieux et avant-gardistes, Andrew Zhou s’est déjà produit en tant que soliste dans des salles prestigieuses à Los Angeles, Boston ou encore Paris. Le caractère réfléchi et sensible de ses interprétations ainsi que sa maitrise technique marque les critiques.
Il collabore avec de grands ensembles tels que le ‘Callithumpian Consort’, le ‘Discovery Ensemble’, et le ‘Quatuor Diotima, et travaille régulièrement avec des compositeurs et chefs d’orchestres de renoms comme Unsuk Chin, Tristan Murail, Roberto Sierra, Christopher Stark, Christian Wolff, et Alexandre Bloch, Courtney Lewis, Bradley Lubman.
En avril 2012, il assure la direction artistique d’un festival et d’un colloque à Ithaca dans l’état de New York, avec le compositeur-résident Walter Zimmermann. Il participe à de nombreux festivals parmi lesquels le ‘Tanglewood Music Center’, le ‘Centre d’arts Orford’, et les ‘International Holland Music Sessions’. Plus récemment, il s’est produit en tant que soliste lors de la création en Autriche du double concerto pour piano et percussion d’Unsuk Chin (2002) en présence de la compositrice lors du festival ‘Klangspuren Schwaz’.
Finaliste et lauréat du 10e Concours International de Piano d’Orléans en 2012, Andrew Zhou reçoit quatre prix dont ceux de la meilleure exécution d’une oeuvre d’Isang Yun et d’Olivier Greif, le Prix d’interprétation Chevillion-Bonnaud et le Prix mention spéciale Samson François.
Parmi ses professeurs, on compte Xak Bjerken (Cornell University, où il reçoit le prix John James Blackmore), Bruce Brubaker (New England Conservatory, où la prestigieuse ‘Beneficent Society Scholarship’ lui a été attribuée), et Thomas Schultz (Stanford University). Il participe également à des master classes avec entre autres, Emanuel Ax, Peter Serkin, Ignat Solzhenitsyn, Stephen Drury, Jacques Rouvier, Ursula Oppens, les membres des quatuors ‘St. Lawrence’ et ‘Borromeo String’, tout comme des membres de l’’Ensemble Modern’.

Récompenses

  • Prix Mention Spéciale SAMSON FRANCOIS – 05-03-2012
  • Prix Mention Spéciale Isang YUN – 05-03-2012
  • Prix Mention Spéciale Olivier GREIF – 05-03-2012
  • Prix d'interprétation André CHEVILLION-Yvonne BONNAUD – 05-03-2012

Discographie

03-2014 l Vienne et après… Andrew Zhou

Cet enregistrement est le résultat d’une recherche parallèle de Christopher Guzman et Andrew Zhou, lauréats du 10e Concours d’Orléans, sur l’évolution de la création musicale en Allemagne et en Autriche depuis Schoenberg. Remous, bouleversements politiques, ces orages passés ont peut-être favorisé une certaine liberté de choix pour les compositeurs, l’exemple en est Stockhausen, adepte à ses débuts de Schoenberg et délivré totalement de tout dogme au long de sa carrière. Il s’exprime ainsi : “la grande réussite de Schoenberg (…) avait été de revendiquer la liberté pour les compositeurs : liberté par rapport aux goûts dominants de la société et de ses médias ; liberté pour la musique d’évoluer sans interférences d’aucune sorte…”
C’est à travers leur choix que nous découvrons le portrait des deux jeunes musiciens, à la recherche de passerelles vers une Allemagne et une Autriche du XXIe siècle, plus que jamais sensibles aux grands courants métaphysiques et philosophiques de notre temps.
Andrew Zhou a eu le privilège de réaliser en juin 2013 au Théâtre d’Orléans le premier enregistrement des oeuvres de Matthias Pintscher et d’Olga Neuwirth.

En savoir