12e Concours – 2016

affiche concours 2016 recup

Le 28 février, les 3 finalistes du 12e Concours International de Piano d’Orléans,  Philippe Hattat, Takuya Otaki et Marianna Abrahamyan ont rivalisé de talent sur la scène du Théâtre d’Orléans.

A l’issue des délibérations, le jury a consacré Takuya Otaki Premier Prix du Concours 2016, en lui attribuant le prix spécial Blanche Selva, ainsi que le Prix Olivier Greif et Maurice Ohana. Marianna Abrahamyan obtient le Prix Sacem, pour son interprétation du Carillon d’Orléans, commande du Concours, ainsi que le Prix des étudiants du Conservatoire d’Orléans, le Prix Albert Roussel, et la Bourse du Foyer JOYEUX pour une résidence d’un mois à l’Abbaye de Fontevraud. Philippe Hattat remporte le prix de composition André Chevillion-Yvonne Bonnaud, ex-aequo avec Matthias Kruger (interprété par Claudia Chan). Il remporte également le prix Alberto Ginastera, et le prix Ricardo Vines, soutenu par le Conseil départemental du Loiret.

Cinq autres candidats remportent des Prix spéciaux: Julien Blanc et Tae Kim se partagent le Prix d’interprétation André Chevillion-Yvonne Bonnaud. Tae Kim remporte également le Prix Edison Denisov. Lorenzo Soules remporte le prix André Jolivet. Claudia Chan remporte le prix Claude Helffer. Enfin Vitaliy Kyianitsia remporte le prix André Boucourechliev.

Le Palmarès complet, par candidat, du Concours 2016: PALMARES Concours 2016

Revue de presse_12e Concours International de Piano d’Orleans 2016

Retrouvez en images quelques-uns des plus beaux moments de la 12e édition du Concours international de piano d’Orléans

Retrouvez le Catalogue 12e Concours 2016_web

————————————————

Le 14 mars 2016, au Théâtre des Bouffes du Nord ont eu lieu deux concerts de prestiges :
Note de programme Bouffes du Nord

15h – Le concert des lauréats du concours « Brin d’herbe » 2015, accompagnés par l’ensemble Court-Circuit, sous la direction de Sodi Braide et en présence de Michel Decoust
Programme de salle Bouffes du Nord 14.03.16_BH2015

20h30 – Le concert des lauréats 2016, Takuya Otaki, Marianna Abrahamyan et Philippe Hattat, accompagnés par l’ensemble Court-Circuit, sous la direction de Jean Deroyer.
Programme de salle Bouffes du Nord 14.03.16_Lauréats 2016

————————————————

Entre la Salle de l’Institut, la Médiathèque et la Scène Nationale, les notes du piano résonneront dans toute la ville… Pour la douzième fois, le Concours International de Piano d’Orléans ouvre les portes du futur avec énergie et enthousiasme !

Du 18 au 28 février 2016 se tiendra la douzième édition du Concours International de Piano d’Orléans. Le concours confirme son esprit festivalier avec, en parallèle des épreuves, une exposition de photos et plusieurs concerts. Deux « étoiles » du concours, Winston Choi et Toros Can, lauréats en 1998 et 2002, donneront chacun un récital. La musique de chambre sera à l’honneur avec un concert de l’ensemble Court-Circuit dirigé par Jean Deroyer, ensemble qui interviendra aussi au côté des candidats lors de la finale.

Le pianiste français Jean-François Heisser présidera un jury international d’excellence, composé de Hie-Yon Choi (Corée du Sud), Winston Choi (Canada), Jean-Pierre Derrien (France), Jacqueline Mefano (France), Hèctor Parra (Espagne) et Vladimir Tarnopolski (Russie).

Le concours se prolongera le lundi 14 mars avec deux concerts de prestige à Paris au Théâtre des Bouffes du Nord: il réunira les lauréats du concours 2016 ainsi que les petits lauréats du concours « Brin d’herbe » 2015, accompagnés par l’ensemble Court-Circuit, sous la direction de Jean Deroyer et de Michel Decoust. Parmi les œuvres proposées : Pianopolis, de Michel Decoust, commande 2015 du concours « Brin d’herbe » et Le Carillon d’Orléans, de Philippe Hersant, donné en création mondiale par le lauréat du prix Sacem.

Programme du Concours 2016 : Concours 2016_dépliant diffusion web
Les Candidats :Candidats Concours international de piano d’Orléans 2016-3

————————————————

Depuis plus de 20 ans, Orléans, ville de culture et d’art, reçoit avec une immense générosité et un élan toujours renouvelé des artistes venus d’horizons divers. Tous les « courants » musicaux sont présents, toutes les options mises magnifiquement en valeur par ces jeunes pianistes, souvent déjà reconnus internationalement. Ils viennent chercher une confirmation de leur talent près d’un public toujours plus exigeant mais aussi d’un jury qui restera proche des candidats et ouvert et tolérant quant aux options et aux choix des programmes. La recette magique du concours reste, pour la douzième session, la qualité des échanges et l’extraordinaire vitalité des œuvres récemment créées mais aussi des textes vieux maintenant d’une centaine d’années. Avec fougue et enthousiasme les jeunes pianistes défendent leurs choix esthétiques et nous saurons les y encourager, sans aucune réserve…
Françoise Thinat
Fondatrice du Concours International de Piano d’Orléans et Présidente d’Orléans Concours International

« Pluralité », c’est le mot que le Concours International de Piano d’Orléans met à l’honneur depuis toujours. Il en va ainsi de cette douzième édition. Une pluralité, bien sûr, de rencontres et d’échanges, de nationalités, d’écoles pianistiques, de sensibilités diverses, dediée à ce répertoire de grande ampleur : du XXe siècle à aujourd’hui. « Pluralité » de regards sur la musique de nos jours avec une quarantaine de créations de jeunes compositeurs et le « Carillon d’Orléans », commande du Concours à Philippe Hersant. « Pluralité » aussi autour de la musique du XXe siècle avec un large choix de programmes proposés par les candidats et des Prix Spéciaux consacrés à des compositeurs aux esthétiques musicales des plus différentes. « Pluralité », enfin, de références pianistiques : de la « marraine » du premier prix, Blanche Selva, à Françoise Thinat, fondatrice et âme de ce beau concours dont j’ai l’honneur et le plaisir de reprendre la direction artistique. Sur ce chemin, je n’oublierai jamais que le mot « pluralité » ne prend son sens que s’il se conjugue avec esprit d’ouverture, souci d’excellence et une bonne dose de courage. Le choix est vaste, au jury de sélectionner les meilleurs candidats, au public d’assister aux épreuves et aux concerts… à nous de mettre toute l’énergie possible pour que ce kaléidoscope sonore résonne de joie dans la ville d’Orléans !
Isabella Vasilotta
Directrice artistique du Concours International de Piano d’Orléans

———————————

Epreuves

Éliminatoiresdu vendredi 19 au dimanche 21 février – Salle de l’Institut, Orléans
30 mn par candidat – 40 candidats environ
Les candidats proposeront deux études de virtuosité, une œuvre récente en création à Orléans concourant pour le Prix de composition André Chevillion – Yvonne Bonnaud, ainsi qu’un mouvement important d’une grande sonate. Le prix de composition André Chevillion – Yvonne Bonnaud offre à l’écoute une quarantaine d’œuvres en création !
• Vendredi (14h-18h/20h-22h) • Samedi (10h-12h/14h-18h/20h-22) • Dimanche (10h-12h/14h-18h)
Proclamation des résultats à 20h30 en clôture du concert de l’ensemble Court-Circuit

Demi-finalelundi 22 et mardi 23 février – Salle de l’Institut, Orléans
50 mn par candidat – 15 candidats environ
Les candidats joueront plusieurs œuvres dont certaines proposées pour un prix Mention Spéciale mettant un valeur les compositeurs Boucourechliev, Ginastera, Greif, Jolivet, Ohana, Denisov, Yun et Roussel.

• Lundi (10h-12h/14h-18h/20h-22h) • Mardi (10h-12h/14h-16h)
Proclamation des résultats à 20h30 en clôture du concert de Toros Can

Epreuve dite « récital »le mercredi 24 février – Salle de l’Institut, Orléans
40 mn par candidat – 7 candidats
Chaque candidat propose au public et au jury un récital reflétant sa personnalité et sa perception de l’esprit du Concours.
• Mercredi (10h-13h/14h30-17h30) – Proclamation des résultats à 20h30

Finale, avec l’Ensemble Court-Circuit
Le dimanche 28 février – Scène Nationale d’Orléans – 15h
40 mn par candidat – 3 candidats
Les candidats interprètent l’Opus 24 Concerto pour neuf instruments d’Anton Webern, avec la participation de l’Ensemble Court-Circuit, sous la direction de Jean Deroyer ; Le Carillon d’Orléans de Philippe Hersant (commande du Concours) et au choix la Sonate n°4 de Prokofiev, la Fantasia Baetica de M. de Falla ou Menuet et Toccata du Tombeau de Couperin de Ravel.

———————————
LES EVENEMENTS AUTOUR DU CONCOURS 2016

– Concert d’ouverture par le pianiste Winston Choi en hommage à Christopher Falzone
18 février, 20h – Salle de l’Institut, Orléans

– Concert de l’Ensemble Court-Circuit, direction : Jean Deroyer
21 février, 19h30 – Salle de l’Institut, Orléans

– Concert en hommage à György Ligeti par le pianiste Toros Can
23 février, 19h30 – Salle de l’Institut, Orléans

– Présentation-signature du livre Philippe Hersant, Portrait d’un Compositeur
28 février – Théâtre d’Orléans

– Exposition photos « Bonjour Monsieur Millot ! »
du 04 au 27 février – Médiathèque d’Orléans

– Concert des lauréats du 12e Concours et du concours junior « Brin d’herbe » 2015
14 mars – Théâtre des Bouffes du Nord, Paris

 

———————————

Le règlement du 12e Concours est disponible : OCI_reglement web Concours 2016

Oeuvre imposée de Philippe Hersant, ‘Le Carillon d’Orléans’
Partition disponible fin septembre 2015, aux Editions Durand. 

———————————

REGLEMENT

– Précision concernant la 1ère épreuve, point 3) :
Les sonates en 1 mouvement sont acceptées. Pour les sonates courtes, nous acceptons 2 mouvements. Les sonates comprenant des mouvements courts peuvent être complétées.

– Précision concernant le Prix André Jolivet :
Toute l’œuvre pianistique du compositeur André Jolivet est concernée par la compétition. Le choix de Mana ou des Cinq Danses rituelles implique que ces œuvres devront être présentées dans leur intégralité.

– Précision concernant la Sonate de Guerre, d’Olivier Greif :
L’oeuvre est désormais publiée par les éditions Artchipel. http://www.artchipel.net/

– Précision concernant le Prix de composition Chevillion-Bonnaud :
Le Prix Chevillion-Bonnaud est accordé en tenant compte des volontés de Mme Yvonne Bonnaud dans son testament. Il n’y a aucune restriction d’âge, de nationalité ou d’école. L’œuvre peut être présentée par le compositeur lui-même (clause préférentielle du testament de Mme Bonnaud) mais le niveau pianistique doit être celui du concours. Il est souhaité que l’œuvre soit jouée en première audition ou en création à Orléans mais exceptionnellement, elle peut avoir été jouée dans des conditions plus confidentielles (université, salon privé). La date limite est celle du dépôt de dossier de candidature, le candidat doit fournir 7 exemplaires de l’œuvre. Le Jury décidera sur l’audition des œuvres au premier tour.

– Précisions :
Les pièces pour piano préparé sont acceptées.
Les pièces avec bande sont acceptées.

 

Palmarès

PALMARES 2016

Takuya OTAKI
PRIX – Mention Spéciale BLANCHE SELVA – 10 000€
PRIX – Mention Spéciale Olivier GREIF – 2 500€
PRIX – Mention Spéciale Maurice OHANA – 2 500€

Marianna Abrahamyan
PRIX – SACEM – 4 600€
PRIX – Mention Spéciale SAMSON FRANÇOIS – 2 000 €
PRIX des étudiants du Conservatoire d’Orléans / ROTARY CLUB d’ORLEANS – 1 500€
PRIX – Mention Spéciale Albert ROUSSEL – 1 000€
BOURSE de l’Association Foyer JOYEUX, Geneviève JOY – Henri DutillEUX: une résidence d’un mois à l’Abbaye de Fontevraud

Philippe HATTAT
PRIX de composition André CHEVILLION – Yvonne BONNAUD / ex-aequo – 2 500€
PRIX – Mention Spéciale Alberto GINASTERA – 2 500€
PRIX – Mention Spéciale Ricardo VIÑES – 2 500€

Tae KIM
PRIX d’interprétation André CHEVILLION – Yvonne BONNAUD / ex-aequo – 2 500€
PRIX – Mention Spéciale Edison DENISOV – 2 000€

Vitaliy Kyianytsia
PRIX – Mention Spéciale André BOUCOURECHLIEV – 3 500€

Claudia CHAN
PRIX – Mention Spéciale Claude HELFFER – 3 000€

Julien BLANC
PRIX d’interprétation André CHEVILLION – Yvonne BONNAUD / ex-aequo – 2 500€

Lorenzo SOULES
PRIX – Mention Spéciale André JOLIVET – 2 500€

Matthias Krüger (Renk, interprété par Claudia Chan)
PRIX de composition André CHEVILLION – Yvonne BONNAUD / ex-aequo – 2 500€

———————————————————————-

LES PRIX DU CONCOURS 2016

PRIX – Mention Spéciale BLANCHE SELVA – 10 000 €

PRIX de composition André CHEVILLION – Yvonne BONNAUD – 5 000 € Offert par la Fondation André Chevillion – Yvonne Bonnaud sous l’égide de la Fondation de France. Ce prix est attribué à un compositeur ou à un interprète-compositeur d’une œuvre distinguée par le Jury à la première épreuve.

PRIX d’interprétation André CHEVILLION – Yvonne BONNAUD – 5 000 € Offert par la Fondation André Chevillion – Yvonne Bonnaud sous l’égide de la Fondation de France.

PRIX – SACEM – 4 600 € Attribué à la meilleure exécution de l’oeuvre imposée de Philippe Hersant en finale.

PRIX – Mention Spéciale André BOUCOURECHLIEV – 3 500 € Offert par la Fondation André Boucourechliev, sous l’égide de la Fondation de France. Le Prix sera accompagné d’un concert, en hommage à son épouse Madame Jeanne Boucourechliev.

PRIX – Mention Spéciale Claude HELFFER – 3 000 € Offert par l’Association les Amis de Claude Helffer et Madame Mireille Helffer en hommage au grand pianiste disparu. Prix soutenu par l’Association Echos et Résonances.

PRIX – Mention Spéciale Alberto GINASTERA – 2 500 € Offert par Madame Georgina Ginastera.

PRIX – Mention Spéciale Olivier GREIF – 2 500 € Offert par l’Association Olivier Greif.

PRIX – Mention Spéciale André JOLIVET – 2 500 € Offert par l’Association des Amis d’André Jolivet et Madame Christine Jolivet.

PRIX – Mention Spéciale Maurice OHANA – 2 500 € Offert par l’Association des Amis de Maurice Ohana.

PRIX – Mention Spéciale Ricardo VIÑES – 2 500 € Avec le soutien du Conseil Départemental du Loiret, attribué à la meilleure interprétation d’une œuvre française composée entre 1900 et 1940.

PRIX – Mention Spéciale Edison DENISOV – 2 000 € Offert par Madame Ekaterina Denissova.

PRIX – Mention Spéciale SAMSON FRANÇOIS – 2 000 € Offert par l’Association des Amis de Samson François.

PRIX – Mention Spéciale Isang YUN – 2 000 € Offert par la compositrice Madame Unsuk Chin.

PRIX des étudiants du Conservatoire d’Orléans -1500 € Offert par le Rotary Club d’Orléans

PRIX – Mention Spéciale Albert ROUSSEL – 1 000 € Offert par l’École Normale de Musique de Paris – Comité Albert Roussel.

Une bourse de 30 000 €, permettant la réalisation d’un enregistrement dans des conditions professionnelles et sa diffusion sur support CD et/ou numérique, sera accordée en fonction de l’originalité et de l’intérêt du programme proposé.

Des engagements nationaux et internationaux seront attribués aux principaux lauréats, ainsi que des concerts de prestige grâce à nos partenariats avec le Théâtre des Bouffes du Nord et la Fondation Singer-
Polignac à Paris, et avec la Scène nationale d’Orléans et l’association O.C.I.

Un fonds de 30 000 € spécialement soutenu par les amis d’O.C.I., la Région Centre, la SACEM et la DRAC, permettra la réalisation d’une tournée de concerts et de master classes en France.

Bourse de l’association Foyer Joyeux Geneviève Joy – Henri Dutilleux : résidence d’un mois à l’Abbaye de Fontevraud en partenariat avec Le Centre Culturel de l’Ouest, attribuée à un lauréat désigné par le Jury parmi les 3 finalistes.

Un accueil pour une résidence de création au Studio éOle (Blagnac-Toulouse) sera offert au lauréat du Prix de composition André CHEVILLION – Yvonne BONNAUD. www.studio-eole.com.

  • 2016

Oeuvre imposée et Compositeur

Le carillon d’Orléans

Depuis fort longtemps je suis fasciné par les cloches. Elles sont très présentes dans mes œuvres symphoniques ou lyriques (par exemple à la fin de mon Château des Carpathes), mais fréquemment évoquées aussi dans ma musique de chambre avec piano (mon Trio se présente comme une suite de variations sur la Sonnerie de Sainte-Geneviève-du-Mont de Marin Marais, un des plus beaux carillons jamais écrits).
Lorsqu’en mars dernier j’ai participé au jury du Concours International d’Orléans 2014, je ne pouvais passer devant la cathédrale sans penser au carillon de quatre notes sur lequel Christophe Moyreau (titulaire des grandes orgues au milieu du XVIIIème siècle) écrivit ses « Cloches d’Orléans ».
Françoise Thinat m’a depuis fait l’honneur de me commander une pièce pour le Concours 2016 et, tout naturellement, l’idée m’est venue d’écrire un grand carillon sur le motif qui inspira Moyreauvoici trois siècles. J’imagine une musique tantôt éclatante et jubilatoire, tantôt nostalgique et lointaine. Une musique que je souhaiterais à la fois poétique et virtuose, et qui mettra en œuvre tous les jeux de résonance que le pianonous offre.
Philippe HERSANT

——————————

Philippe Hersant
Né en 1948 à Rome, Philippe Hersant a accompli ses études musicales au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, notamment dans la classe de composition d’André Jolivet, avant d’être boursier de la Casa Velasquez de 1970 à 1972 puis de la Villa Médicis de 1978 à 1980.
Se refusant à ruser avec l’histoire, Philippe Hersant s’est forgé un langage qui prolonge le cours de toute la musique occidentale. Et sans jamais chercher à faire école, il fut l’un des premiers de sa génération à se situer, de nouveau, dans l’espace tonal et modal. Il n’en bannit pas moins toute inclination néo-classique.
À la tête d’un catalogue riche d’environ quatre-vingt-dix pièces (sans compter ses partitions pour le cinéma ou la scène théâtrale), Philippe Hersant est largement reconnu par le monde musical actuel. Il a reçu des commandes émanant d’illustres institutions : le Ministère de la Culture (Missa brevisen, 1986), Radio France (Le Château des Carpates, en1992, le Concerto pour violon, en 2003), sans oublier qu’il fut la tête d’affiche de son festival (Présences, en 2004), l’Opéra de Leipzig (Le Moine noir, en 2006), l’Orchestre national de Lyon (Paysage avec ruines, en 1999), l’Orchestre national de Montpellier (Concerto pour violoncelle n°2, en1997) ou Musique nouvelle en liberté (Cinq pièces pour orchestre, en 1997).
En outre, le monde musical lui a décerné de nombreuses distinctions : Grand Prix musical de la Ville de Paris (1990), Prix des compositeurs de la SACEM (1991), Grand prix SACEM de la musique symphonique (1998), Grand prix de la Fondation Del Duca (2001), Victoire de la Musique Classique (2005 et 2010) et Grand Prix Lycéen des Compositeurs (2012).

Médiathèque

Ressources

Partenaires

Télérama est partenaire de la 12e édition du Concours International de Piano d’Orléans

logoTelerama_1442

 

 

 

 

 

Pour sa 12e édition, le Concours International d’Orléans bénéficie du soutien de :
La Ville d’Orléans,
Le Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Centre,
La Région Centre-Val de Loire,
Le Conseil Départemental du Loiret
La SACEM, La SPEDIDAM, La Caisse des Dépôts,
L’ADRIC, L’APEC

Il bénéficie pour les prix du soutien spécial de :
La Fondation André Chevillion – Yvonne Bonnaud, sous l’égide de la Fondation de France,
La Fondation André Boucourechliev, sous l’égide de la Fondation de France,
La Fondation Francis et Mica Salabert,
L’Association Les Amis d’Edison Denisov et Madame Ekaterina Denissova,
L’Association FOYER Geneviève JOY Henri DutillEUX,
L’Association Echos et Résonances et Madame Mireille Helffer,
L’Association Les Amis d’Alberto Ginastera et Madame Georgina Ginastera,
L’Association Olivier Greif,
L’Association Les Amis d’André Jolivet et Mme Christine Jolivet,
L’Association Les Amis de Maurice Ohana,
Les Amis d’Isang Yun et Madame Unsuk Chin,
L’Association Samson François – Scarbo,
L’École Normale de Musique de Paris – Comité Albert Roussel,
Studio éOle,
Le Rotary Club d’Orléans.

Il bénéficie pour son organisation des partenariats avec :
Le Théâtre d’Orléans / Scène nationale, Le Conservatoire d’Orléans, La Médiathèque d’Orléans, Le Théâtre des Bouffes du Nord, La Fondation Singer-Polignac, Editions Durand-Salabert-Eschig, Editions Dhalmann, Universal Music Publishing Classical, Court-circuit, La Fondation Royaumont, La Médiathèque musicale Mahler, Le CRR de Paris, Le CNSMDP, Gérondeau, Orléans-Concerts, Bidault Richard&Associés.

Et pour sa communication, des partenariats avec :
Télérama
Concert Classic
La République du Centre
Radio France / France Musique
La Lettre du Musicien
Pianiste
Resmusica
RCF,
France Bleu
Qobuz

Le 12e Concours International de Piano d’Orléans est placé sous :
Le Haut patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République
Le Haut patronage du Ministère de la Culture
« Le patronage du Secrétaire Général du Conseil de l’Europe »

Il est Membre de :
La Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique de Genève
La Fondation Alink-Argerich depuis 2003
Futurs Composés, réseau national de la création musicale

Orléans Concours International remercie également :
Les Adhérents d’O.C.I. et les familles d’accueil des candidats

Le jury

  • Choi Hie-Yon : Pianiste
  • Choi Winston : Pianiste
  • Derrien Jean-Pierre : Producteur
  • Heisser Jean-François : Pianiste, Directeur artistique
  • Mefano Jacqueline : Pianiste
  • Parra Hector : Compositeur
  • Tarnopolski Vladimir : Compositeur