3e Concours – 1998

S’enchanter de rythmes nouveaux, d’harmonies insolites, retrouver les chants anciens et les univers, trop oubliés parfois, d’auteurs du début de ce siècle, donner leur chance d’être entendus à de jeunes compositeurs… le but du concours, qui cette année a littéralement explosé à travers les programmes des différents candidats, semble réalisé.
J’en suis heureuse et remercie tous ceux qui m’ont aidée :l’Association OCI, amicale et dévouée, les généreux donateurs et tous les candidats participant à la fête.

Françoise Thinat,
Présidente

Palmarès :
C’est devant une salle impatiente que le jury, après avoir délibéré près d’une heure, livre, au théâtre, son verdict. 
Le Prix Blanche Selva est attribué conjointement à Ami Fujiwara, qui reçoit par ailleurs le prix Spedidam et à Toros Can, pour l’ensemble de son parcours.
Le pianiste turc reçoit aussi le Prix André Chevillion– Yvonne Bonnaud et une partie de la bourse Yvonne – Lefébure qu’il partage avec la pianiste russe Maria Stembolskaïa, révélation qui reçoit également le Prix mention spécial Samson François.
Au terme de ce concours, Toros Can avoue chaleureusement retenir le très haut niveau de tous les candidats, les possibilités de rencontres et d’enrichissement qu’il permet, la qualité de l’accueil du public.

Le jury

  • Cochereau Jean-Marc : Chef d'Orchestre (France)
  • Derrien Jean-Pierre : Producteur (France)
  • Helffer Claude : Pianiste (France)
  • Lee Mi-Joo : Pianiste
  • Nakajima Kazuhiko : Pianiste
  • Wesolowski Michal : Pianiste
  • Wilde David : Pianiste et compositeur