8e Concours – 2008

OCI_Affiche 2008Au cours des éditions qui se succèdent, le Concours d’Orléans se renouvelle : prix de composition plus nombreux et valorisés par des commandes, concerts de prestige et engagements plus importants.

Pour sa 8ème édition, le Concours International de Piano d’Orléans a souhaité offrir au public de la Finale le 4 mars au Carré Saint-Vincent Scène Nationale, le trio de Maurice Ravel. Il faut redire la performance que représente pour le jeune candidat retenu au dernier tour cette finale « Musique de Chambre » qui sollicite sang-froid, attention, présence vivante, engagement mais aussi écoute de l’autre et même vertu d’effacement.
Le vrai musicien apparaît alors et parfois déjoue les pronostics…

La soirée du 4 mars clôture  une semaine de passions et d’espoirs. Elle vous fera également découvrir le quatuor d’Edith Canat de Chizy interprété par les futurs grands lauréats et la complicité des grands musiciens que sont Florent Héau (clarinette), Marc Coppey (violoncelle) et Sasha Rozhdestvensky (violon).

Mais avant ce moment privilégié, les candidats présenteront tous, lors des premières épreuves dans la très belle Salle de l’Institut, un véritable florilège des œuvres des XXème et XXIème siècles. Décennies passionnantes et foisonnantes d’idées, avec des excès, des incohérences, et tant de flamboiements magiques, où les découvertes ne concernent souvent pas tant les pianistes que  l’œuvre elle-même.

Nos lauréats ont toujours su convaincre public, jury et partenaires et c’est avec plaisir que nous les voyons ensuite confirmer leur talent et affirmer des personnalités aussi diverses qu’attachantes.

Bon concours 2008 à tous,

Françoise Thinat
Présidente

Palmarès

Palmarès 2008 :

Florence CIOCCOLANI – France
Premier Prix
Prix – Mention Spéciale BLANCHE SELVA
Prix de l’Académie des Beaux-Arts (Institut de France) 
Prix SPEDIDAM
Prix du Jury des Étudiants du Conservatoire d’Orléans soutenu par Hitachi Computer Products (Europe) S.A.S.
Bourse permettant la création d’un CD                      

Antal SPORCK – Pays-Bas
Deuxième Prix
PRIX – Mention Spéciale André BOUCOURECHLIEV
Prix Spéciaux André CHEVILLION-Yvonne BONNAUD, sous l’égide de la Fondation de France,

Adam MARKS – États-Unis
Troisième Prix
PRIX – Mention Spéciale Maurice OHANA

  • 2008

Oeuvre imposée et Compositeur

BURNING, pour clarinette, piano, violon, violoncelle

Dédiée à Françoise Thinat, cette pièce est une commande du Concours International de Piano d’Orléans 2008, et sera créée à cette occasion le 4 Mars prochain.
Nous avons avec Françoise Thinat beaucoup réfléchi à cette formation qui correspondait pour moi au désir d’écrire une œuvre comportant les mêmes instruments que le « Quatuor pour la fin du temps » d’Olivier Messiaen, clin d’œil au centenaire de sa naissance célébré cette année. La comparaison s’arrête là. Ma façon éruptive et violente de traiter ces instruments est loin de l’univers généralement extatique du quatuor de Messiaen.
C’est une œuvre de musique de chambre où l’écriture de piano est traitée à importance égale de façon fusionnelle avec les autres timbres.

Burning trouve son origine et son enracinement dans l’univers de William Butler Yeats, poète irlandais mort en 1939, plus particulièrement des vers de son poème Vacillation :

C’est entre des extrêmes

Que l’homme va son cours.

Tisons, souffles de feu

Surviennent, qui détruisent

Ces puissances contraires

De la nuit et du jour

Univers imprégné de la tragédie de la révolution irlandaise : trois thèmes traversent la poésie mystique de Yeats : le feu, le chant, la joie, the  final joy. Le feu, l’éclair, consume pour une renaissance, le chant est cet espace privilégié d’une connivence entre l’absolu et le monde tel qu’il est, il en est la réconciliation. The final joy s’exprime par la danse, le rythme, qui est l’exaltation de l’instant, le triomphe de la vie.

Ainsi s’articulent les trois moments de cette pièce parcourue d’ostinatos, allant de la stridence à la mélodie, de la fulgurance à l’oscillation jusqu’à l’élimination progressive des éléments «  pour que toutes choses s’effacent ». 

Edith Canat de Chizy

Élue en 2005 à l’Académie des Beaux-Arts, Edith Canat de Chizy est la première femme compositeur à entrer à l’Institut de France. Violoniste de formation, Edith Canat de Chizy est licenciée d’Art et Archéologie et de Philosophie à l’Université de Paris-Sorbonne, et fait ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Paris. Elle étudie avec Ivo Malec, puis fait en 1983 la rencontre décisive de Maurice Ohana dont elle devient l’élève. Parallèlement, elle travaille l’électroacoustique au C.N.S.M. et dans le cadre du Groupe de Recherches Musicales.
Son œuvre a reçu de nombreuses récompenses, dont une distinction exceptionnelle pour son concerto pour violoncelle Moïra au Concours Prince Pierre de Monaco (1999) et le Prix de la Tribune Internationale des Compositeurs de l’UNESCO pour son œuvre Yell (1990). En 1997/98, elle est accueillie comme « compositeur en résidence » à l’Arsenal de Metz. En 2000, elle est nominée aux Victoires de la Musique pour son concerto de violon Exultet.
Parmi ses œuvres les plus marquantes, il faut noter Canciones pour douze voix mixtes (1992), Le Tombeau de Gilles de Rais (1993) et Vivere quatuor à cordes n°1 (2000).  Son disque monographique Moving chez Aeon, consacré à certaines de ses œuvres pour cordes, a remporté un vif succès auprès du public (10 de Répertoire, Coup de cœur de l’Académie Charles Cros, **** Monde de la Musique), et en juillet 2003 son deuxième quatuor à cordes Alive était l’œuvre imposée au Concours International de Quatuor à Cordes de Bordeaux. Son concerto pour alto Les Rayons du jour, commande de l’Orchestre de Paris, créé en février 2005 par Ana-Bela Chaves sous la direction de Christoph Eschenbach a été salué par la critique.
La SACEM lui décerne en 2004 le Grand Prix de la Musique Symphonique.

Ressources

Partenaires

Françoise Thinat et l’Association O.C.I. remercient ceux qui ont permis la réalisation de ce Concours et tout particulièrement:

Madame Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication,
Monsieur Serge Grouard, Maire d’Orléans, Député du Loiret,
Monsieur Marc Champigny, Adjoint au Maire,
Délégué à l’Action Culturelle de la Ville d’Orléans,
La Direction de l’Information et de la Communication – Ville d’Orléans,
La Direction de la Culture et de l’Evènementiel – Ville d’Orléans,
La Direction des Relations Extérieures – Ville d’Orléans,
Monsieur Jean-Claude Van Dam et la Direction Régionale des Affaires Culturelles,
Monsieur François Bonneau et le Conseil Régional du Centre,
Monsieur Eric Doligé et le Conseil Général du Loiret,
La Sacem, la Spedidam, La Fnac, Le Living,
Messieurs Stan Zielinsky, Christian Crolle, Loïc Lafontaine et Yamaha Musique France,
Monsieur Hidefumi Masuzaki et la Société Hitachi Computer Products (Europe) S.A.S.
Monsieur Antoine Maestracci et France Bleu Orléans,
Monsieur Jacques Camus et la République du Centre

Cet événement a lieu avec le soutien de Mécénat Musical Société Générale
Madame Anne de Rouville, Monsieur Ulrich Mölhre.

Monsieur Jean-Dominique Krynen et l’Ecole Nationale de Musique d’Orléans,
Monsieur François-Xavier Hauville et le Carré Saint Vincent Scène Nationale,

Sous l’égide de la Fondation de France :
La Fondation André Chevillion – Yvonne Bonnaud,
La Fondation André Boucourechliev,
La Fondation Internationale Nadia et Lili Boulanger,

L’Académie des Beaux Arts (Institut de France),
L’Académie Musicale de Villecroze,
L’Association « les Amis de Maurice Ohana »,
L’Association Samson François Scarbo ,
La Fondation Françis et Mica Salabert,
L’Ecole Normale de Musique de Paris – Comité Albert Roussel,
L’Adric,
Les familles qui hébergent les candidats,
Les Amis de l’O.C.I.,

Toutes les épreuves du Concours seront enregistrées par France Bleu Orléans.

Nous remercions les Ecoles de Musique de : Blois, Bourges, Chartres, Chateauroux, Chinon, Issoudun, Montargis, Montlouis, Orléans, Tours, Vierzon, ainsi que l’Université d’Orléans de leur accueil lors de la tournée en Région Centre du 1er Prix 2006.

Le piano CF III YAMAHA est entretenu par Pierre Malbos.

Le jury

  • Decoust Michel : Président du Jury, Compositeur (France)
  • Devoyon Pascal : Pianiste (France/Allemagne)
  • Kubo Yoko : Compositrice, Pianiste (Japon)
  • Markovits Joséphine : Directrice artisitique (France)
  • Rothman George : Chef d'orchestre (Etats-Unis)
  • Terzian Alicia : Compositrice (Argentine)
  • Sublet Pierre : Pianiste (Suisse)